Comment devenir e-commerçant (ou dropshippeur) ?

 

Étape 1 : Choisissez votre modèle commercial de e-commerce

Puisque vous êtes ici, nous supposerons que vous avez déjà au moins les moindres remuements d'une idée. Qu'est-ce qui vous passionne ? Qu'allez-vous vendre exactement ? À qui allez-vous vendre ?

Nous allons bientôt développer ces idées de manière un peu plus détaillée, mais vous devez d'abord examiner le comment. Nous parlons, bien sûr, de votre modèle commercial et de votre logistique - les fondations mêmes sur lesquelles votre entreprise sera construite. Quel est donc le modèle de commerce électronique qui vous convient le mieux ?

Les modèles commerciaux traditionnels sont les suivants :

  • B2B (Business-to-business) : Les entreprises qui vendent des services ou des biens en ligne, directement à d'autres entreprises ;
  • B2C (Business-to-consumer) : Il s'agit de la forme de commerce électronique la plus courante, qui consiste en des ventes en ligne d'entreprises à des particuliers ;
  • C2C (Consumer-to-consumer) : Cette forme de commerce électronique implique des transactions en ligne entre consommateurs. Elle est généralement facilitée par une plate-forme intermédiaire, comme Etsy, PayPal ou eBay.
  • C2B (Consumer-to-business) : Popularisé par la plateforme de recrutement de freelance UpWork, ce modèle de commerce électronique fait référence aux consommateurs qui fournissent des services aux entreprises.

Décider de votre modèle commercial est la première étape pour naviguer sur cette route lucrative vers le succès du e-commerce.

Le bon modèle commercial est comme la voiture qui fera avancer votre entreprise. Mais avant de pouvoir commencer à faire des kilomètres sous vos roues, vous aurez besoin d'un moteur.

Étape 2 : Choisissez votre méthode de livraison

Ce moteur est la méthode de livraison que vous choisissez. 

La livraison se réfère à la façon dont vous allez mettre vos clients en contact avec les produits que vous vendez. C'est une partie importante de la logistique de la chaîne d'approvisionnement, c'est-à-dire le processus par lequel vous vous approvisionnez, stockez, gérez, vendez, marquez, emballez et livrez vos produits, du fournisseur au client.

Il s'agit essentiellement de savoir comment vous allez offrir les produits que vous promettez lorsque votre client clique pour la première fois sur le bouton "Acheter maintenant". Alors... comment allez-vous vous y prendre ?

Les meilleures options de livraison :

  • Dropshipping (Livraison directe) ;
  • Commerce de gros et entreposage ;
  • Marque privée ;
  • Marque blanche ;
  • Abonnement.

 

Dropshipping

Le drop shipping représente l'approche la plus directe pour gérer un e-commerce.

Vous créez un site web et un formulaire d'encaissement des paiements par l'intermédiaire de ce site. C'est assez simple. Mais ce qui la rend encore plus simple, c'est que vous n'aurez pas à stocker, manipuler ou emballer les produits que vous vendez. Les commandes passées par l'intermédiaire de votre site sont transmises à votre fournisseur, qui expédie ensuite le produit directement à votre client.

Comme vous ne gérez pas vous-même les stocks, le drop shipping est un moyen pratique d'éviter l'aspect logistique. Cependant, elle comporte des risques. 

Si votre fournisseur endommage les marchandises, les expédie à la mauvaise adresse ou perd une commande, vous en subirez les conséquences, et ce sont vos avis clients et votre réputation de marque qui en pâtiront. De plus, lorsque toutes les tâches d'emballage de votre entreprise sont prises en charge par quelqu'un d'autre, vous perdez le contrôle de l'image de marque de votre produit et ne pouvez pas mettre en œuvre vos propres normes de contrôle de la qualité.

 

Commerce de gros et entreposage

Cette approche consiste à faire expédier les produits vers votre propre entrepôt, que vous utiliserez pour stocker, emballer et expédier vos produits. Le commerce de gros et l'entreposage offrent une alternative plus souple et plus dynamique à l'expédition directe, et s'accompagnent de marges bénéficiaires supérieures.

Cependant, cela représente plus de travail et un investissement initial plus important.

Vous aurez besoin de votre propre entrepôt et à mesure que votre entreprise se développera, d'une équipe pour la gérer. En outre, vous devrez payer tous vos stocks dès le départ, sans parler des frais de transport du grossiste à votre entrepôt.

C'est probablement la raison pour laquelle de nombreuses entreprises de commerce électronique en pleine croissance choisissent de sous-traiter cette étape particulière de la chaîne d'approvisionnement, appelée "order fulfilment", à un prestataire logistique tiers.

Passez directement à l'étape 10 pour en savoir plus sur la manière dont ces entreprises peuvent vous aider à vous développer.

 

Marque privée

Une solution de marque privée consiste à engager un fabricant pour créer un produit unique que votre entreprise vend en exclusivité. Vous envoyez vos prototypes et les spécifications du produit, le produit est fabriqué, puis vous choisissez de l'envoyer directement au client ou de le renvoyer à votre entreprise pour qu'il soit distribué.

Le marquage privé convient mieux aux entreprises qui ont une idée de nouveau produit innovant, mais qui n'ont pas l'équipement, l'espace ou les fonds (ou même la motivation) pour le fabriquer elles-mêmes. 

 

Marque blanche

Cette approche consiste à appliquer le nom et la marque de votre propre entreprise à un produit générique, acheté auprès d'un distributeur en ligne.

Une bonne façon de commencer est d'examiner les produits déjà vendus avec succès en ligne. S'ils proposent une solution en marque blanche, vous pouvez commander un lot de produits portant votre propre marque, puis les commercialiser et les vendre par l'intermédiaire de vos propres canaux de vente.

Le seul problème avec le marquage blanc est que, parce que vous achetez en gros, vous êtes bloqué avec le stock que vous avez commandé. Si vous ne pouvez pas le vendre, vous ne pourrez pas le retourner au fournisseur.

 

Abonnement

Les modèles d'abonnement reposent sur une facturation récurrente aux clients. Amazon, Netflix et Wix sont tous des exemples notables d'entreprises de commerce électronique utilisant avec succès un modèle d'abonnement.

 

Maintenant que vous avez une meilleure idée du cadre de base de votre entreprise e-commerce, il est temps de faire le travail préparatoire et de vous attaquer à votre marché et à vos concurrents.

Étape 3 : Faites vos recherches

Il est temps de mettre votre chapeau de chercheur, et de déterrer autant d'informations que possible sur le créneau que vous avez choisi.

Vous devrez vous renseigner sur vos concurrents, vos clients, vos fournisseurs et enfin vos produits.

 

Vos concurrents

La concurrence est une bonne chose - selon toute probabilité, pas de concurrence signifie pas de marché. Vous pouvez même y voir un avantage : même si vous entrez sur le marché en tant qu'entreprise moins bien établie, vous êtes en fait mieux placé pour exploiter les lacunes des services de vos concurrents.

Qu'est-ce qu'ils font bien ? Qu'est-ce qu'ils n'offrent pas que vous pourriez offrir ? Que pouvez-vous faire de mieux ? Faites vos recherches suffisamment bien, et vous serez en mesure de vous lancer dans la course.

 

Vos clients

Vous devrez également comprendre exactement à qui vous vendez. Quel est le groupe démographique que vous visez ? Quel est leur pouvoir d'achat ? Pourquoi veulent-ils votre produit ?

La création de profils d'acheteurs vous aidera à répondre à cette question. Un personna est une représentation fictive et généralisée d'un groupe démographique à qui vous chercher à vendre. Vous pouvez les informer en vous adressant à des clients potentiels et à des personnes appartenant à vos cercles sociaux plus larges. 

Le profil d'un acheteur doit inclure les antécédents de cette personne, ses principaux identifiants, ses objectifs et ses défis. Elle doit également comporter quelques points sur la manière dont votre produit ou service répondra à leurs besoins.

Se familiariser avec son public permet également à votre entreprise de connaître le succès plus tard.

 

Vos fournisseurs

Vous ne pouvez pas créer une entreprise de commerce électronique si vous n'avez personne pour vous fournir en stocks à vendre. C'est le moment de rechercher des fournisseurs potentiels, de recueillir autant de devis que possible et de décider lesquels pourraient convenir à votre modèle d'entreprise et à votre méthode de livraison de valeur.

Si vous optez pour le dropshipping, vous aurez besoin d'informations sur l'emballage et les méthodes de livraison d'un fournisseur, ainsi que sur les coûts exacts de ces derniers. Si vous avez opté pour une approche de vente en gros, vous aurez besoin d'un endroit pour stocker votre stock. 

Si votre local professionnel ne répond pas aux conditions requises, vous aurez besoin d'un entrepôt (ou du moins d'un certain espace) pour gérer le tout. Vous devrez également équilibrer les coûts de location ou d'entreposage par rapport au budget total de votre entreprise.

 

Vos produits

Lorsque vous aurez choisi un fournisseur, vous devrez ensuite sélectionner les articles spécifiques que vous souhaitez mettre à disposition via votre propre boutique en ligne. En d'autres termes, choisissez les produits qui intéresseront vos visiteurs !

Les articles de petite taille et de grande valeur ont généralement les meilleures marges. Ils prennent moins de place dans un entrepôt, où espace = argent - et s'ils peuvent être vendus en grand volume, ils permettent de constituer un catalogue de produits rentable.

Une fois que vous avez trouvé votre créneau, que vous avez identifié les fournisseurs (et la concurrence !) et que vous avez choisi certains produits, il est temps de mettre au point un plan d'affaires.

Étape 4 : Rédiger un business plan pour le e-commerce

Maintenant que vous avez une idée de ce à quoi ressemblera votre entreprise embryonnaire de commerce électronique (et, espérons-le, quelques notes aussi), il est temps de tout documenter dans un plan d'attaque formalisé. 

C'est ce qu'on appelle un business plan ou plan d'affaires, mais vous pouvez aussi le considérer comme le schéma directeur de la manière dont vous allez transformer votre idée en une entreprise à part entière. Un plan d'entreprise doit exposer votre mission et votre vision ; il doit décrire exactement ce que vous prévoyez de faire et comment vous allez le réaliser.

Si votre entreprise a besoin de financement pour démarrer, un plan d'affaires est essentiel pour vous aider à le garantir. Soyez donc concis, donnez-lui un sens et ne lésinez pas sur les détails - ou la passion - que les investisseurs veulent voir.

Étape 5 : Choisissez un statut juridique pour votre entreprise

Maintenant, vous devez décider de la forme que prendra votre jeune entreprise de commerce électronique aux yeux du gouvernement. Cela signifie que vous devez enregistrer officiellement votre entreprise auprès des autorités françaises, en déclarant qui est responsable, où iront les bénéfices et qui est chargé de payer les inévitables impôts.

Vous avez la possibilité de vous faire enregistrer en tant qu'entreprise de commerce électronique :

  • Entreprise individuelle : vous êtes seul responsable de tous les bénéfices... et de toutes les pertes ;
  • Société à responsabilité limitée : société dans laquelle la société et ses finances constituent une entité distincte de la vôtre.

Étape 6 : Enregistrez et déposez le nom de votre entreprise

Ensuite, vous devrez choisir un nom et concevoir un logo qui reflète votre entreprise.

Une fois cela fait, vous devrez enregistrer ces informations - ainsi que des détails sur votre statut juridique, la structure de votre actionnariat et l'adresse de votre entreprise - auprès du gouvernement français. 

Vous devrez également vous pencher sur la question de l'enregistrement d'une marque commerciale au nom de votre entreprise. Pour environ 200 €, vous bénéficiez d'une protection du nom et du logo de votre entreprise pendant dix ans, ce qui protège votre marque contre les commerçants malhonnêtes.

Vous devez d'abord vous assurer que le nom choisi par votre entreprise est disponible, avant de vous lancer directement dans la recherche d'une marque commerciale.

Étape 7 : Construire la boutique en ligne de votre entreprise

Il est temps de construire votre site e-commerce. Cette étape du processus est, bien entendu, cruciale. Il s'agit de savoir comment vous trouverez des clients et où vous les convaincrez de dépenser leur argent durement gagné. 

Dans la plupart des cas, ce sera le premier et le plus important (et probablement le seul) point de contact qu'un client potentiel aura avec votre marque. Le site de votre entreprise d'e-commerce doit être facile à utiliser, agréable à regarder et bien optimisé pour la navigation du client.

Alors, comment créer une boutique en ligne qui vend ? Décomposons vos options :

  • Utiliser un créateur de site en ligne ;
  • Utiliser un CMS (Content Management System) ;
  • Codez-le vous-même.

 

Utiliser un créateur de site web en ligne

Nous vous recommandons de créer votre boutique avec un constructeur de site web e-commerce ou une plateforme de commerce électronique. Pourquoi ?

Les créateurs de sites web sont le moyen le plus rapide et le plus facile de créer une présence en ligne élégante et professionnelle pour votre entreprise. Grâce à la fonction glisser-déposer et à une série de modèles prédéfinis, vous pouvez (littéralement) créer un site web en quelques instants.

Une fois que vous aurez construit votre site web e-commerce, vous pourrez gérer les stocks et les commandes par son intermédiaire, et analyser vos ventes. Vous pouvez ajouter des produits au catalogue virtuel de votre site et installer une fonctionnalité de panier d'achat pour permettre aux utilisateurs de le parcourir.

Il est également facile de créer plusieurs adresses électroniques professionnelles et de connecter votre nouveau site au nom de domaine de votre entreprise (si vous en avez déjà un). Si vous n'en avez pas, vous pouvez en acheter un facilement par l'intermédiaire du fournisseur de la plateforme de commerce électronique de votre choix.

Ce qui nous amène à la grande question... comment choisir un fournisseur ? Parcourez nos deux premiers choix ci-dessous pour trouver le constructeur de site de commerce électronique le mieux adapté à votre entreprise.

 

Shopify

Avec une interface d'administration conviviale et une gamme d'outils de vente et de référencement puissants, Shopify est l'une des meilleures plateformes de commerce électronique du marché. 

Mieux encore, elle est dotée d'un CMS intégré, qui vous permet de développer votre marque en publiant du contenu pertinent pour votre public et votre secteur d'activité. Shopify fonctionne avec des outils tels que WordPress pour les blogs, ainsi qu'un logiciel de gestion de la relation client (CRM) pour vous aider à gérer votre marketing par e-mail.

Shopify offre un essai gratuit de 14 jours.

 

Wix

Vous ne pouvez pas parler de Wix sans mentionner d'abord Wix ADI (Artificial Design Intelligence). Cela peut sembler lourd, mais c'est en fait super simple. 

Il vous suffit de répondre à quelques questions en fonction de votre secteur d'activité, de votre type d'entreprise et de vos autres ambitions pour votre site de commerce électronique. Ensuite, voilà - Wix s'appuie sur une collection de milliards d'images, de polices de caractères et de combinaisons de styles visuels pour vous concevoir un site web qui vous est propre.

Et si vous n'êtes pas tout à fait d'accord avec Wix ADI, vous pourrez toujours choisir parmi plus de 510 modèles, avec un plan gratuit (bien que très limité) pour vous aider à démarrer. Une assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7 est incluse.

 

Utiliser un CMS (Content Management System)

Vous pouvez également construire le site web e-commerce de votre entreprise autour d'un CMS (Content Management System), tel que WordPress. Un système de gestion de contenu offre une plus grande flexibilité pour la création et la présentation de votre contenu, ainsi qu'un plus grand dynamisme technique. 

Toutefois, sa mise en place représente beaucoup de travail et vous devrez être relativement à l'aise avec le code.

Voici quelques autres exemples de CMS populaires : Joomla, Drupal et Django.

La création de votre site web avec un CMS présente également d'autres avantages. Vous pouvez utiliser toute une série de plugins pour étendre les fonctionnalités de votre site, et celui-ci convient à de multiples utilisateurs, ce qui le rend très évolutif. 

Mais si vous souhaitez avoir un site web personnalisé coûteux dès le premier jour, il existe une autre option...

 

Codez-le vous-même

Bien sûr, si vous avez le temps, l'argent, la patience et le savoir-faire technique, vous pouvez coder vous-même votre site web. 

Cette approche vous donne naturellement le contrôle le plus créatif sur votre site et votre entreprise, mais - sans surprise - elle est aussi la plus exigeante en main-d'œuvre. 

Vous devez non seulement créer votre site web de A à Z, mais aussi trouver votre propre solution d'hébergement, que vous le fassiez vous-même ou que vous le confiiez à un fournisseur d'hébergement tiers tel que LWS ou OVH.

Bien entendu, si vous souhaitez bénéficier du niveau de personnalisation qu'offre la création de votre propre site e-commerce - mais que vous ne voulez pas y consacrer du temps - vous pouvez toujours sous-traiter le projet à un développeur web.

Étape 8 : Commencez à recevoir les paiements

Vous avez donc créé un site web et vous êtes prêt à vendre. Mais pour cela, il vous faut un moyen d'accepter les paiements par carte de crédit et de débit.

Pour faire court, cela signifie obtenir un compte de commerçant. Toutes les entreprises qui souhaitent traiter des paiements par carte de crédit doivent disposer d'une forme de compte de commerçant. C'est là que les fonds seront transférés et vérifiés, avant d'être déposés sur votre compte professionnel.

Vous pouvez obtenir un compte de commerçant dédié auprès d'une banque ou d'un fournisseur tiers. Ces sociétés traitent les paiements de votre entreprise par l'intermédiaire d'un compte marchand qui vous est exclusivement réservé, et constituent une option fiable à long terme.

Parmi les grands noms, on peut citer :

  • Stripe ;
  • PayPal ;
  • GoCardLess.

Une fois que vous vous êtes inscrit (et que votre inscription a été approuvée) aux services des commerçants, votre fournisseur de paiement vous équipera de la technologie dont vous avez besoin pour votre site.

Cela comprend une passerelle de paiement et un terminal virtuel.

 

Passerelle de paiement

Une passerelle de paiement est un logiciel sécurisé qui se trouve sur votre site web. Il autorise et vérifie les transactions que vous acceptez en ligne, agissant comme un intermédiaire qui relie la banque de votre client au compte marchand de votre entreprise.

Lorsqu'il s'agit de transformer un site web en une entreprise rentable, une passerelle de paiement est l'arme la plus cruciale de votre arsenal... alors ne lésinez pas sur le choix de la bonne. 

Voici quelques éléments à prendre en compte avant de vous lancer dans cette aventure :

  • S'intègre-t-elle parfaitement à votre site de commerce électronique, ou devrez-vous faire appel à un développeur de logiciels pour la mettre en place ?
  • Offre-t-elle une synergie avec le panier d'achat de votre site de commerce électronique ?
  • Est-elle abordable ? Certaines passerelles de paiement facturent des frais mensuels, d'autres un tarif forfaitaire. En fonction de votre volume de ventes, une structure tarifaire inadaptée pourrait avoir de grandes conséquences sur vos résultats
  • Accepte-t-elle un large éventail de types de cartes ? Pas seulement Visa et Mastercard, mais aussi des marques internationales populaires, comme Maestro et JCB ?

 

Terminal virtuel

Un terminal virtuel est un portail web sécurisé par lequel vous pouvez effectuer des paiements par téléphone. Vous obtiendrez un terminal virtuel soit inclus en standard avec votre compte marchand, soit disponible en tant qu'option.

Étape 9 : Commercialisez votre entreprise de commerce électronique

À ce stade, vous êtes à peu près prêt à vous lancer. Vous disposez d'un site web étonnant sur lequel vous pouvez accepter des paiements. Vous avez pris les bases solides d'une recherche approfondie et d'un modèle de revenus solide, et vous avez construit sur ces bases les éléments d'une marque e-commerce au potentiel sérieux. C'est très bien !

Maintenant, vous devez le faire savoir aux gens. 

Nous n'entrerons pas dans les détails ici, mais voici quelques moyens de faire connaître le nom de votre entreprise.

 

Faire de la publicité par le biais des médias sociaux

Vous devriez de toute façon créer des comptes de médias sociaux (ils sont gratuits et visibles par un public mondial), mais vous pouvez aussi décider de payer pour des publicités Facebook ou Instagram, qui ciblent des utilisateurs particuliers.

Shopify vous permet de créer des campagnes de marketing ciblées via Google et Facebook, que vous ayez de l'expérience ou non.

Vous pouvez également opter pour une publicité payante au clic (PPC). Il s'agit essentiellement d'une sorte d'enchère en ligne, dans laquelle vous "enchérissez" pour que votre site apparaisse plus haut dans Google pour des mots clés pertinents pour votre public. Vous paierez une redevance "par clic" pour chaque visiteur qui arrive sur votre site via cette annonce particulière.

 

Envoyer des échantillons de produits à des influenceurs

Si un vlogger ou un blogueur comptant des milliers de followers présente votre produit à votre public cible, vous pourriez bien constater une augmentation des ventes. Pour le coût d'un ou deux articles, il serait ennuyeux de ne pas le faire.

Que vous preniez ou non le train des influenceurs, vous devriez quand même intégrer le partage social dans votre parcours d'utilisateur. Encouragez vos clients à parler de votre marque sur les médias sociaux et à utiliser des hashtags dédiés s'ils aiment vos produits. 

Vous pouvez également organiser des concours qui encouragent l'engagement social avec votre marque, en demandant aux utilisateurs de partager votre message et de vous suivre pour avoir une chance de gagner.

 

Assurez-vous que votre site est optimisé pour les moteurs de recherche

L'élaboration d'une stratégie de référencement solide aidera votre boutique à mieux se classer (c'est-à-dire à apparaître plus haut dans la liste) dans les résultats des moteurs de recherche. Tous les plans premium de Wix sont fournis en standard avec une gamme d'outils de référencement de niveau professionnel.

 

Proposer des offres spéciales et des promotions

Plutôt que de minimiser votre marge bénéficiaire par des remises, essayez de faire de la vente incitative ou de la vente croisée de vos produits. 

"Achetez un produit à moitié prix" ou "si vous aimez ceci, vous pourriez aussi aimer..." sont deux bons exemples - et il y en a beaucoup d'autres. Vous pouvez également promouvoir ces offres par le biais d'un outil de marketing par courriel tel que Squarespace, qui vous permet de mettre en place des campagnes ciblées et de marque.

Et n'oubliez pas que le shopping peut être saisonnier. 

Préparez-vous bien à l'avance pour les fêtes de fin d'année, telles que la Saint-Valentin, la fête des mères et des pères et Noël. Vous devez également vous préparer aux grandes ventes, telles que le BlackFriday, le CyberMonday et le lendemain de Noël, en adaptant votre marketing et vos offres spéciales.

 

Adoptez le bon logiciel

L'intégration de votre site web à un outil de gestion de la relation client (CRM) peut être une bouffée d'air frais pour vos efforts de vente et de marketing.

En plus de vous fournir des informations sur vos prospects, vos affaires et votre pipeline, le CRM vous permet d'utiliser les informations sur les clients pour mettre sur pied des campagnes de marketing par courriel ciblées et attrayantes qui fonctionnent. Plus de clics, d'ouvertures et de lectures... qu'est-ce qu'il ne faut pas aimer ?

Étape 10 : Externaliser le traitement de vos commandes

Félicitations - vous avez presque fini ! Vous avez tout ce qu'il faut pour lancer un business en ligne prospère, et il est temps de commencer à le voir porter ses fruits... n'est-ce pas ?

Oui... mais le travail ne s'arrête pas là.

À mesure que votre entreprise e-commerce se développe et que les commandes commencent à se multiplier, vous devrez non seulement mettre en place de nouveaux processus, mais aussi externaliser ceux que vous utilisez quotidiennement.

C'est pourquoi, très bientôt, vous voudrez envisager de faire appel à une entreprise pour vous décharger de vos tâches de traitement des commandes (également appelé e-commerce fulfilment).

Nous avons déjà abordé la question de la gestion des commandes. Dans un modèle de vente en gros et d'entreposage, cela signifie le stockage, la sélection, l'emballage et l'expédition de vos marchandises. Lorsque vous sous-traitez ces tâches (à une société appelée fournisseur de logistique tiers), elle s'occupe de tout cela pour vous, ce qui vous permet de gagner du temps, de l'argent et de l'espace. 

Le recours aux services d'un fournisseur de services 3PL peut également aider votre entreprise à étendre ses activités au-delà de la France. Plutôt que de payer des frais d'expédition exorbitants vers les grands marchés internationaux (tels que les États-Unis), vous pouvez faire appel à un fournisseur de services 3PL basé aux États-Unis pour exécuter les commandes de votre clientèle américaine.

Bien entendu, l'externalisation de l'expédition de vos commandes n'est peut-être pas la bonne solution pour vous en ce moment.

Au départ, la plupart des fournisseurs 3PL prévoient un volume minimum d'environ 200 colis par mois, c'est donc plutôt une option que vous examinerez lorsque les ventes seront stables.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer une meilleure expérience sur notre site grâce à l'analyse de votre navigation (Google Analytics)
Accepter Refuser